Mesures de protection liées au Covid-19

Dispositions concernant la tenue des entraînements et compétitions en cy- clisme ainsi que les tours et cours de technique de pilotage

Ces dispositions entrent en vigueur le 20 décembre 2021

1.) Situation initiale

Le Conseil fédéral a renforcé les mesures dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 à compter du 20 décembre. La règle « 2G » s’applique dans les espaces clos des restaurants ainsi que des lieux cul- turels, sportifs et de loisirs. Cela signifie que seules les personnes vaccinées et/ou guéries y ont ac- cès. Les exploitants d’infrastructures sont libres d’appliquer la règle « 2G+ » au lieu de la règle

« 2G ». Dans la règle « 2G+ », tous les participants dont le dernier vaccin ou la guérison remonte à plus de quatre mois (120 jours) doivent montrer un résultat de test négatif. La règle « 2G+ » a l’avan- tage de permettre la pratique du sport sans port du masque. Le présent concept explique dans quelles conditions les entraînements, les compétitions et les événements cyclistes, ainsi que les tours guidés et les cours de technique peuvent être réalisés. Important : il faut non seulement res- pecter les directives de la Confédération, mais également celles des cantons (cf. point 7).

2.) Dispositions générales

  • Les directives en matière d’hygiène de l’OFSP s’appliquent toujours. : se laver les mainsou se les désinfecter avant et après chaque entraînement/compétition.
  • Si une personne ayant participé à une activité au sein d’un groupe au cours des dix der-niers jours est testée positive au Covid-19, elle en informe immédiatement le respon-sable (cf. point 2).
  • Toute personne ou organisation qui met sur pied un entraînement, une compétition ouqui exploite une installation sportive doit déterminer une personne chargée de veiller au respect des conditions en vigueur. Cette personne est désignée comme étant le/la res- ponsable Covid-19 (cf. point 3). Elle établit une liste des participants avec les données de contact pour les activités et les événements en intérieur.
  • Les clubs, centres d’entraînements, organisateurs et exploitants d’installations doivent chacun élaborer des concepts de protection pour les entraînements et compétitions avec plus de 5 personnes qu’ils organisent. Sur demande, les concepts doivent pouvoir être présentés aux autorités. Outre les directives générales, chaque concept doit égale- ment contenir des directives spécifiques qui tiennent compte des conditions cadres et des infrastructures en question.
  • Les enfants et adolescents de moins de 16 ans peuvent participer à toutes les manifesta- tions sans preuve de test, indépendamment du fait qu’ils soient vaccinés, guéris ou non. Ils ne doivent pas porter de masque.
  • La règle « 3G » continue de s’appliquer aux sportives et sportifs d’élite.
  • Sont considérés comme sportives et sportifs d’élite tous les athlètes au bénéficie d’uneSwiss Olympic Card (Or, Argent, Bronze ou Elite) ou d’une Swiss Olympic Talent Card (National ou Régional) ainsi que tous les membres de cadres nationaux.
  1. 3.)  Manifestations en salle selon la règle « 2G »
    a. Tous les participants âgés de plus de 16 ans doivent porter un masque.
    b. Les sportives et sportifs d’élite qui ne sont pas vaccinés ni guéris peuvent participer à lamanifestation sur présentation d’un test négatif (règle « 3G »).
  2. 4.)  Manifestations en salle selon la règle « 2G+ »
    • En principe, les participants ne doivent pas porter de masque. Il est toutefois recom-mandé aux organisateurs de faire porter un masque à tous les participants, à l’exceptiondes sportives et sportifs en action.
    • Les sportives et sportifs amateurs ainsi que les spectateurs âgés de plus de 16 ans dontle dernier vaccin ou la guérison remonte à plus de quatre mois (120 jours) ne sont auto-risés à participer que sur présentation d’un test négatif.
    • Les sportives et sportifs d’élite qui ne sont pas vaccinés ni guéris peuvent participer à lamanifestation sur présentation d’un test négatif (règle « 3G »).
  3. 5.)  Manifestations en plein air
    • En principe, les participants ne doivent pas porter de masque. Il est toutefois recom-mandé aux organisateurs de faire porter un masque à tous les participants, à l’exceptiondes sportives et sportifs en action.
    • Les manifestations comptant jusqu’à 300 participants peuvent se dérouler sans obliga-tion de port du masque.
    • Pour les manifestations comptant jusqu’à 1000 participants, le port du masque est obli-gatoire (règle « 3G »).
    • Les organisateurs souhaitant organiser des manifestations de plus de 1000 participantsont besoin d’une autorisation du canton en question.
  4. 6.)  Règlesparticulièrespourlesentraîneursetmembresdestaff
    • Les encadrants employés au sein d’un club ou d’une fédération, et qui ne sont ni vacci-nés ni guéris, peuvent participer aux manifestations en salle sur présentation d’un test négatif. Ils doivent toutefois porter un masque. Sont considérés comme « employées » les encadrants qui sont soumis à l’obligation de cotiser à l’AVS.
    • Les encadrants dont le dernier vaccin ou la guérison remonte à plus de quatre mois (120 jours) peuvent participer aux manifestations en salle sans présenter de certificat de test, mais ils doivent porter un masque.
  5. 7.)  Mesuressupplémentairesdescantons
    a. CeconceptestbasésurlesdirectivesdelaConfédération.Lescantonspeuventrenfor-cer les mesures édictées par la Confédération sur leur propre territoire, sous leur propre autorité. Dans de tels cas, ce sont les restrictions plus sévères du canton con- cerné qui s’appliquent.

Swiss Cycling, le 20 décembre 2021page3image3428362416

Thomas Peter Directeur