COVID-19: ADAPTATION DU DISPOSITIF CANTONAL CONTRE LE VIRUS

COVID-19: ADAPTATION DU DISPOSITIF CANTONAL CONTRE LE VIRUS

VIRUS

04.03.2020

Face à la croissance des cas de coronavirus (Covid-19) détectés en Suisse, le Conseil d’État a décidé d’adapter de manière préventive le dispositif cantonal. Les mesures prises concernent en particulier l’organisation de manifestations, les voyages d’études et les camps de ski des écoles ainsi que les établissements médicaux-sociaux (EMS). De plus, une ligne téléphonique (Infoline) est ouverte dès ce jour afin de répondre aux questions et préoccupations de la population.

Même si le nombre de cas neuchâtelois reste encore aujourd’hui peu important, le Conseil d’État a décidé d’adapter le dispositif de manière préventive. Face à la croissance des cas détectés en Suisse, la stratégie visant à identifier les chaînes de transmission du virus risque rapidement de s’avérer insuffisante et de solliciter des ressources disproportionnées dans cette nouvelle phase de l’épidémie.

Le gouvernement neuchâtelois a décidé d’adapter le dispositif progressivement mis en œuvre au cours des dernières semaines. Il prévoit désormais d’orienter l’action des services en charge de la gestion de cette crise sanitaire autour des axes suivants : 

  • poursuite, avec des ressources proportionnées, de la stratégie visant à identifier les chaînes de transmission pour ralentir la progression du virus par des mises en quarantaine ;
  • mesures collectives visant à limiter la propagation du virus de la part des personnes infectées ;
  • mesures visant à limiter l’impact sur le système de soins afin d’assurer son fonctionnement ;
  • mesures de prévention et de protection à l’égard des personnes les plus vulnérables. 

Prévention et renforcements des dispositions

L’information à la population sera aussi progressivement renforcée et le dispositif sanitaire se prépare à accroître ses capacité d’accueil et de traitement au cours des prochaines semaines. Le Conseil d’État a ainsi arrêté les dispositions suivantes : 

Ouverture d’une Infoline 

Une ligne téléphonique dédiée au niveau cantonal est ouverte de façon à améliorer la capacité de réponse aux questions les plus fréquentes de la population et des partenaires. Cette ligne fait partie du dispositif ORCCAN et est exploitée par le service de la santé publique (SCSP) avec l’appui de la protection civile. Le numéro est en fonction depuis ce jour au 032 889 11 00 et sera ouvert du lundi au vendredi de 8h à 17h. Une adresse électronique dédiée est également à disposition coronavirus@ne.ch.

Organisation et tenue des manifestations

En complément aux dispositions prises la semaine dernière par le Conseil fédéral et en l’absence de recommandations de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS), le Conseil d’État interdit immédiatement et jusqu’au 15 mars les évènements et les manifestations réunissant un nombre de personnes supérieur à 500 en milieu fermé ou confiné. Il réévaluera la nécessité de prolonger cette interdiction en lien avec la réévaluation que fera la Confédération de sa propre ordonnance ou avec l’adoption d’éventuelles recommandations de la CDS. Le Conseil d’État recommande par ailleurs aux organisateurs de renoncer ou de reporter au-delà du mois d’avril au moins les manifestations réunissant un nombre élevé de personnes (dès plusieurs dizaines de personnes) à chaque fois que cela est possible.

Pour les manifestations/évènements de moins de 500 personnes, une base d’évaluation sera mise en ligne à l’attention des organisateurs. Celle-ci est conçue comme une aide à la décision (annulation ou maintien) et permet d’évaluer une manifestation sur la base de plusieurs critères, notamment :  

  • l’importance de la manifestation
  • la capacité des organisateurs à identifier les participants (liste nominative avec coordonnées téléphoniques, simple liste, absence d’identification)
  • le confinement des lieux (intérieur ou extérieur, taille et disposition de la salle)
  • le type d’activités prévues (présentation avec public assis ou, par exemple, danse).

Pour les manifestations qui seront maintenues, le Conseil d’État invite les organisateurs : 

  • à recenser dans toute la mesure du possible les personnes participant et à tenir ce recensement à la disposition des autorités sanitaires en cas de besoin  
  • à informer les participants de l’existence de ce recensement 
  • à rappeler et à afficher sur le lieu de la manifestations les comportements à promouvoir, respectivement à éviter, conformément à la campagne de l’OFSP.

En outre, le Conseil d’État invite enfin les personnes qui envisagent de fréquenter les manifestations qui seront maintenues :

  • à y renoncer si elles présentent un risque pour les autres participants (retour d’un voyage dans une zone réputée à risque au cours des deux dernières semaines, symptômes grippaux, toux, fièvre, etc.) 
  • à y renoncer si elles font partie des publics plus exposés aux risques du virus : personnes âgées, malades chroniques, etc.